Les Pokémons créént des tensions sur les chantiers

le
0

Plusieurs acteurs du BTP ont tiré la sonnette d’alarme. Le jeu Pokémon GO pousse certains chasseurs de Pokémons à s’aventurer dans des lieux interdits, dont les chantiers. Plusieurs accidents ont été évités de justesse.

Les Pokémons ne sont pas les amis du BTP. A fortiori lorsque sur le chantier, les ouvriers se sont mis en tête de tous les attraper! Mais ce ne sont pas eux qui sont les premiers en cause. Il s’agit plutôt des chasseurs aguerris qui sont prêts à tout pour attraper un Pokémon, y compris à s’aventurer dans des endroits interdits et/ou dangereux. Depuis le 24 juillet et la sortie du jeu phénomène Pokémon GO en France, plusieurs accidents ont été évités de justesse...

Dès la sortie du jeu, les fédérations professionnelles du BTP avaient anticipé les dangers qu’il pouvait engendrer. «Attention, les chantiers du bâtiment sont interdits aux visiteurs», tweetait même sur son compte la fédération du bâtiment de Dordogne, en ajoutant même «Laissez-nous les attraper!» Traduction: laissez faire les professionnels. Laissez-nous travailler. Un tweet mi sérieux, mi humoristique. «Au début, nous avons perçu cela comme une blague mais depuis on a de plus en plus de remontées de cas d’intrusion sur les chantiers», a expliqué au site Batiactu.com Olivier Salleron, président de la FFB Dordogne et Nouvelle Aquitaine.

Une affiche d’avertissement dédiée aux chasseurs

La FNTP (Fédération nationale des travaux publics) a également décidé de tirer la sonnette d’alarme. Son secrétaire national, Olivier Garrigue, décrit des situations hallucinantes, parmi lesquelles ces deux cas particulièrement représentatifs de l’ampleur du phénomène. «Dans le premier cas, un jeune homme s’est retrouvé entre la pelle et le camion en pleine manœuvre. Cela aurait pu être extrêmement grave. Dans l’autre cas, les responsables du chantier ont retrouvé cinq jeunes dans une tranchée», précise-t-il. Lunaire!

Comment prévenir ces comportement dangereux? Afin de sensibiliser les chasseurs de Pokémons, la FNTP a réalisé une affiche à leur attention sur laquelle figurent des personnages du jeu. Elle comprend des termes très forts. «Ceci est un chantier et non pas une application virtuelle. Ne mettez pas votre vie en danger pour attraper un Pokemon.» Elle menace également: «Toute intrusion sur ce chantier fera l’objet d’un dépôt de plainte». Les règles sont posées.

Ces tentatives feront-elles reculer les chasseurs de Pokémons? Pas sûr. Dans son communiqué, la FNTP rappelle qu’il ne faut pas «sous-estimer le jeu qui risque de prendre de l’ampleur dans les semaines à venir». Traduction: en juillet et en août, il y a moins de monde sur les chantiers, vacances obligent... Mais à la rentrée, la tendance pourrait bien s’accroître. Il faudra donc redoubler de vigilance.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant