Les points clés du projet de réforme territoriale

le
0
En détail, le projet de réforme des modes de scrutins départementaux et municipaux discuté à partir de lundi à l'Assemblée.
o Moitié moins de cantons

Le nombre de cantons sera divisé par deux (précisément de 48%), ce qui suppose un redécoupage de la carte cantonale, qui date de 1801, avec tout de même des modifications ponctuelles effectuées depuis trente ans pour donner une place légèrement supérieure aux villes. Le texte abroge le «conseiller territorial» qui avait été créé pendant le quinquennat de Nicolas Sarkozy, et qui fusionnait conseillers régionaux et généraux. Les conseils généraux, rebaptisés conseils «départementaux», compteront un nombre impair de cantons, pour garantir l'émergence de majorités en cas d'équilibre des forces. Les départements de plus de 500.000 habitants devront compter au minimum 15 cantons. La baisse drastique du nombre de cantons permettra de conserver à peu près le même nombre d'élus dans chaque conseil départeme...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant