Les points chauds des législatives

le
0
INFOGRAPHIE Ministres, anciens ministres ou chefsde parti, ils jouent gros les 10 et 17 juin.
•Seine-et-Marne (6e)

Jean-François Copé doit absolument être réélu député s'il veut conquérir, à l'automne, la présidence de l'UMP face à François Fillon qui, lui, n'a pas de souci à se faire à Paris. Dans la 6e circonscription, Nicolas Sarkozy a totalisé 51,99 %, mais, à Meaux, dont Jean-François Copé est maire, François Hollande arrive largement en tête avec 54 %. Le FN (22,71 % au premier tour) est en embuscade et rêve de faire chuter le secrétaire général de l'UMP. Comme en 1997.

•Charente-Maritime (1re)

Ségolène Royal tente son retour à l'Assemblée. En 2007, la candidate PS avait laissé son siège des Deux-Sèvres à Delphine Batho, pour favoriser le renouvellement des générations. Cinq ans plus tard, elle se présente à La Rochelle. Mais elle affronte un dissident, le responsable local du PS Olivier Falorni. Pour le plus grand plaisir de l'UMP. Si elle est élue, Ségolène Royal briguera le «perchoir», la présidence de l'Asse

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant