Les points chauds de la toxicomanie à Paris

le
0
INTERVIEW - Pierre Leyrit, directeur du centre sociomédical CoordinationToxicomanies, à Paris, commente la cartographie de la toxicomanie parisienne. Il apparaît que le triangle Gare du Nord - Chateau-Rouge - Stalingrad demeurre le «grand spot» de la consommation de produits opiacés.

Pierre Leyrit est le directeur du centre sociomédical Coordination Toxicomanies dans le XVIIIe arrondissement de Paris. À ce titre, il décrit les tentatives de réduction des risques liés à l'injection de stupéfiants, les spécificités du quartier de la gare du Nord et les risques autres que ceux liés aux drogues injectables.

Le Figaro. - Comment évolue la distribution de matériel d'injection stérile à Paris?

Pierre Leyrit. - On voit une augmentation constante, de 6 à 7 % par an, du nombre de kits distribués. Quant à dire si cette augmentation correspond à un meilleur comportement des usagers ou à une augmentation de...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant