Les PME sont freinées dans leur élan

le
0
Les frais douaniers, la complexité réglementaire et la hausse des matières premières pénalisent ces sociétés.

Les grands groupes ne sont pas les seuls à être présents à l'international. Les PME exportent également. Selon la première édition du baromètre «PME, les clés à l'export», réalisé auprès de 402 sociétés par TNS Sofres pour l'organisation professionnelle CGPME et le groupe de transport UPS, 87% des PME réalisant au moins 5% de leur chiffre d'affaires à l'export souhaitent augmenter leur chiffre d'affaires à l'international. Plus d'une sur deux privilégie l'Europe pour se développer. Elles ne sont que 30% à vouloir grandir en dehors de cette zone. «Cette volonté de faire croître le chiffre d'affaires est très encourageante. Ce levier de croissance permet de créer des emplois», explique Jean-François Roubaud, président de la CGPME.

Selon l'enquête, les deux tiers des PME interrogées exportent depuis plus de dix ans. Et 59% réalisent plus de 25% de leur chiffre d'affaires à l'export. «Nous exportons depuis dix-huit ans. Je me suis lancé car je n'arrivai

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant