Les PME européennes ont besoin de davantage de soutien

le
0
LES PME EUROPÉENNES DOIVENT ÊTRE DAVANTAGE SOUTENUES
LES PME EUROPÉENNES DOIVENT ÊTRE DAVANTAGE SOUTENUES

LONDRES (Reuters) - Les petites et moyennes entreprises (PME) européennes doivent être davantage soutenues par les pouvoirs publics dans un contexte de resserrement du crédit bancaire et du peu d'intérêt du secteur privé, selon un rapport de l'Association des marchés financiers européens (AFME).

Les dirigeants disposent de plusieurs leviers pour inciter les investisseurs privés, comme les compagnies d'assurance, ou les gérants d'actifs à investir dans l'économie, ajoute le rapport.

Il s'agit de développer les placements privés, dans lesquels la dette est directement transférée à un autre investisseur, sans passer par les marchés et la titrisation, qui permet aux prêteurs de regrouper des créances puis de les céder à d'autres investisseurs.

Ces deux techniques sont très courantes aux Etats-Unis, tandis qu'en Europe les entreprises se tournent plus vers les banques ou les investisseurs étrangers.

Elles sont par conséquent très exposées au resserrement des crédits bancaires en temps de crise et aux variations des taux de change.

"La majorité des investisseurs, hors banques, interrogés ne sont pas tournés vers un investissement direct dans les PME car cela ne correspond pas à leurs modèles économiques", explique le rapport.

"Les solutions consistent donc à augmenter l'implication du secteur public dans les cas où les banques n'ont pas les moyens ou la volonté de prêter à certaines PME."

L'AFME, qui présentera ses conclusions aux dirigeants politiques européens au cours des prochains mois, préconise que la banque européenne d'investissement soutienne davantage les PME.

Mark Potter, Constance De Cambiaire pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant