Les plus-values immobilières surtaxées 

le
0
Si ces amendements étaient adoptés, les cessions de biens imposables, actuellement taxés à 19%, verront leur fiscalité alourdie de 3%, si elles donnent lieu à une plus-value de plus de 100 000 euros et de 5% si celle-ci dépasse 150 000 euros. Cette mesure, qui ne concerne pas les résidences principales, permettrait de recueillir près de 150 millions d'euros à partir de 2014.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant