Les plus hauts magistrats dénoncent les "outrances" de Hollande

le , mis à jour à 12:15
29
LE PLUS HAUT MAGISTRAT DÉNONCE LES "OUTRANCES" DE HOLLANDE
LE PLUS HAUT MAGISTRAT DÉNONCE LES "OUTRANCES" DE HOLLANDE

PARIS (Reuters) - Les plus hauts magistrats de France ont dénoncé jeudi les "outrances" de François Hollande à l'encontre du corps judiciaire, évoquant une "nouvelle humiliation" après celles infligées par son prédécesseur Nicolas Sarkozy, qui a entretenu un lourd contentieux avec les juges sous sa présidence.

Dans le livre "Un président ne devrait pas dire ça", écrit par deux journalistes du Monde, des propos stigmatisant "la lâcheté" de la magistrature sont attribués au président.

"Le président de la République en exercice a laissé publier, sans les démentir, des propos où il qualifie l'institution judiciaire d''institution de lâcheté' où 'l'on se planque', où 'l'on joue les vertueux' et où 'l'on n'aime pas le politique'", a déclaré Bertrand Louvel, premier président de la Cour de cassation, en préambule d'un discours de présentation de nouveaux magistrats.

"Le prédécesseur de l'actuel président (Nicolas Sarkozy, NDLR) avait quant à lui comparé les magistrats à des 'petits pois sans saveur'", a-t-il ajouté. "Ces outrances renouvelées à l'encontre du corps judiciaire, en un temps qui requiert la cohérence de l'ensemble des pouvoirs publics, posent un problème institutionnel."

"Il n'est pas concevable que la charge de président de la République (...) puisse être utilisée par son titulaire (...) pour contribuer à diffuser parmi les Français une vision aussi dégradante de leur justice."

Bertrand Louvel et le procureur général de la Cour de cassation, Jean-Claude Marin, ont été reçus mercredi soir pendant une vingtaine de minutes à l'Elysée par François Hollande, à leur demande.

LE RENDEZ-VOUS AVEC HOLLANDE N'A RIEN ATTÉNUÉ

"Notre entretien d'hier avec le président de la République n'a pas atténué le sentiment que la magistrature en général et les magistrats en particulier ont ressenti face à une nouvelle humiliation", a déclaré Jean-Claude Marin. "Que peuvent aujourd'hui penser les Français lorsque de tels propos sont tenus sur leur justice par la plus haute autorité de l'Etat?"

Pour Bertrand Louvel, ces propos signent la nécessité de se saisir de "la question essentielle de la place, dans les institutions, de l'autorité judiciaire, afin que celle-ci s'émancipe enfin de la tutelle de l'exécutif où la maintient une tradition monarchique d'un autre temps."

Les juges réclament une réforme constitutionnelle du Conseil supérieur de la magistrature (CSM), qui renforcerait leur indépendance.

Dans l'ouvrage des journalistes du Monde, François Hollande déclare : "Ce n'est pas une engeance facile, la magistrature, il ne faut vraiment pas commettre de fautes, on peut être lynché."

"Cette institution, qui est une institution de lâcheté (...) parce que c'est quand même ça, tous ces procureurs, tous ces hauts magistrats, on se planque, on joue les vertueux... On n'aime pas le politique", ajoute-t-il.

Avant François Hollande, Nicolas Sarkozy s'était attiré les foudres des juges en mettant en cause notamment l'impartialité de certains d'entre eux appartenant à des syndicats classés à gauche. A la faveur de plusieurs faits divers, il avait également dénoncé leur laxisme supposé, avant de les comparer à des "petits pois" sans saveur.

(Chine Labbé, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • collar11 il y a un mois

    C'est normal que les magistrats réagissent et ces confessions à répétition d'un Président en exercice sont simplement grotesques. La limite qu'ils peuvent avoir à leurs inquiétudes est que ce Pdt est sans crédibilité auprès des Français.

  • schrett il y a un mois

    Ces déclarations pendant l'exercice de son mandat sont déplacées même si elles contiennent une part de vérité. Les magistrats quant à eux (syndicat de la magistrature) ont abaissé et décrédibilisé leurs fonctions, je ne citerai pour exemple que le mur des c.ons. Pour être respecté,il faut se rendre respectable!

  • wanin il y a un mois

    Sur le fonds, Hollande n'a pas tort : beaucoup de Français ont perdu confiance dans une institution judiciaire trop politisée (cf. le "mur des cons") et dont de trop nombreux membres réservent toute leur sévérité à la vertu qui s'égare et leur indulgence au vice qui s'affiche : la "culture de l'excuse".Ces magistrats devraient plutôt balayer devant leur porte : censés rendre la justice au nom du peuple français, quelle légitimité leur reste-t-il si ce peuple leur retire sa confiance ?

  • mark92 il y a un mois

    "Les plus hauts magistrats" C'est qui ?? Des fonctionnaires nourri logé avec leur manteaux de fourrure;AU BOULOT les petits juges et ne réducalisez plus la France avec vos manteaux de fourrures.

  • acharbi1 il y a un mois

    Tout le monde sait qui il y a un problème avec le syndicat de la magistrature , qui est" d'extrême gauche "et son mur des cons, on est un exemple . Des juges très laxiste ,pour ne pas dire complaisant avec les délinquants

  • mark92 il y a un mois

    Quand je regarde la télé: Ces petits fonctionnaires osent l'ouvrir. Qu'ils fassent leur travail et ne pas relacher les délinquants, violeurs, dealers et la France se portera mieux. Mais avec leurs manteaux ils se croient ou ?? au carnaval ?? AU BOULOT les fonctionnaires. On paient pour les logements de fonction, les tenues de cirque... AU BOULOT

  • mark92 il y a un mois

    Mais ils se moquent du monde ces supers magistrats. Retour au boulot et pas avec des habits de carnaval payé par les impôts. Plus de logement gratuit, plus de voiture avec chauffeurs.... retour au BOULOT sans les frasques payés par les Français qui paient leurs impôts. RETOUR AU BOULOT. Plus de logement gratos et autres avantages. Au pressing pour faire laver le costume et plus de tenue ridicule

  • M7403983 il y a un mois

    En fait Hollande ne sait plus quoi faire, alors il parle, il parle et il parle encore et toujours .... croyant pouvoir ENCORE exister A force de commérages avec les médias, il en arrive à dire n'importe quoi, car c'est tout de même bien lui qui avait nommé Taubira. En somme, l'arroseur arrosé !!!!!

  • milano12 il y a un mois

    je ne vote pas pour lui mas cette fois ci il a raison ex l affaire tapie scandaleusement scandaleux

  • indyta il y a un mois

    ..il trahit sa fonction et piétine la constitution... ou ca??? on est dans un pays de droit ou pas..ou c est la ripoublique democratique de france..il est sortant,on a bien compris cette publication..une giffle la ou ca fait mal et ca fait du bien...