Les plus grandes surprises en tour préliminaire

le
0
Les plus grandes surprises en tour préliminaire
Les plus grandes surprises en tour préliminaire

Alors que les club français entament cette semaine leur campagne européenne par le bais des tours préliminaires d'Europa Ligue ou de Ligue des Champions, retour sur les plus grandes désillusions subies par des clubs de l'hexagone lors de ces rencontres à élimination directe.

Lyon - Maribor 1999 Avec l'arrivé de Sony Anderson dans ses rangs, l'Olympique Lyonnais entame une nouvelle ère. En tirant le modeste club slovène du Maribor Teatanic en 3e tour préliminaire de la Ligue des Champions, les joueurs lyonnais pensent se qualifier tranquillement pour la phase de poules. Défaits 1-0 à l'aller à Gerland, ils sont incapables de réagir en Slovènie et subissent une nouvelle défaite (0-2). Cette double confrontation restera le "pire souvenir" de la carrière d'entraîneur de Bernard Lacombe. Nice - Limassol 2013 En quête d'une qualification pour une Coupe d'Europe pour la première fois depuis 15 ans, l'OGC Nice se voit opposer aux chypriotes de l'Apollon Limassol en Barrages de l'Europa League. Défaits 2-0 à l'aller à Chypre, les Niçois se sentent capables d'inverser la tendance au retour surtout que Dario Cvitanich a la bonne idée d'ouvrir le score après seulement 4 minutes de jeu. Les Aiglons ne réussiront finalement jamais à inscrire ce deuxième but malgré de nombreuses occasions. Esbjerg – Saint-Étienne 2013 A l'instar de l'OGC Nice, cet été 2013 restera un mauvais souvenir pour Saint-Etienne. Opposés aux Danois d'Esbjerg, les Stéphanois s'inclinent en déplacement lors d'un match aller complètement fou où les Verts mènent au score à trois reprises avant de s'incliner finalement 4-3. Avec un petit but de retard, la qualification reste jouable à Geoffroy-Guichard d'autant que les joueurs danois ont la bonne idée de ne pas cadrer la moindre frappe lors de cette rencontre. Saint-Etienne trouve quand-même le moyen de perdre cette rencontre (0-1) en concédant un but inscrit contre son camp par Bayal Sall. Metz - Helsinki 1998 Après avoir manqué le titre de champion de France à la différence de buts, le FC Metz connaît une nouvelle désillusion quelques mois plus tard lors du 3e tour préliminaire de la Ligue des Champions face aux Finlandais d'Helsinki, une équipe composée de joueurs amateurs. Défaits 1-0 à l'aller en Scandinavie, les hommes de Joël Muller concèdent l'ouverture du score après seulement 20 minutes de jeu au retour. Ils ne parviendront à égaliser qu'en fin de rencontre sur un penalty de Frédéric Meyrieu. Lyon - Astra Giurgiu 2014 Opposés aux modestes roumains de l'Astra Giurgiu en barrages de l'Europa League, les Lyonnais démarrent bien leur double confrontation en ouvrant le score lors du match aller par l’intermédiaire de Malbranque. Les ennuis commencent lors de la seconde période quand les Roumains égalisent. Dans la foulée, Lindsay Rose est expulsé et Clément Grenier concède un penalty synonyme de défaite (1-2). Lors du match retour, les hommes d'Hubert Fournier se mettent dans le bon sens en ouvrant le score grâce à Ferri. Pourtant, les attaquants lyonnais feront ensuite preuve de maladresse et ne parviendront jamais à inscrire ce deuxième but synonyme de qualification. Cette élimination constitue un petit événement puisqu'elle met fin à 18 participations européennes consécutives de l'OL.  
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant