Les plus grandes banques devront gonfler leurs capitaux

le
0
Réunis à Bâle le week-end dernier, les régulateurs internationaux se sont mis d'accord pour imposer une exigence supplémentaire de fonds propres aux banques présentant un risque systémique.

Les autorités financières internationales s'apprêtent à entériner la création d'un «club» des plus grandes banques mondiales. Une trentaine d'institutions ­seront ainsi soumises à des contraintes particulièrement drastiques afin qu'elles soient, mieux encore que le reste du secteur, protégées en cas de crise.Mais la liste de ces banques n'est pas encore fixée, a précisé ce dimanche le directeur général de la Banque des règlements internationaux (BRI), Jaime Caruana.

Engagées depuis plus d'un an, les négociations de ce week-end ont eu pour objet de définir un traitement particulier pour les institutions financières qualifiées de «systémiques», celles dont la santé a un impact sur l'ensemble du secteur. Trois critères président principalement à la sélection de ces «banques systémiquement importantes» selon le vocable bâlois : leur taille, leur interconnexion avec le système financier international, et la complexité de leurs activités.

Selon les ind

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant