Les plongeurs ont vu des corps dans l'épave du ferry sud-coréen

le
0
LES PLONGEURS ONT VU DES CORPS PIÉGÉS DANS L'ÉPAVE DU FERRY SUD-CORÉEN
LES PLONGEURS ONT VU DES CORPS PIÉGÉS DANS L'ÉPAVE DU FERRY SUD-CORÉEN

JINDO Corée du Sud (Reuters) - Les plongeurs qui cherchent à repérer d'éventuels survivants dans l'épave du ferry qui a chaviré mercredi matin au large de la Corée du Sud ont vu trois corps flotter dans une cabine de passagers, samedi, mais ils n'ont pas pu les récupérer, ont annoncé les garde-côtes.

Le ferry transportait 476 personnes. Le dernier bilan en date fait état de 28 morts, dont les corps ont été repêchés, et 274 disparus; 174 autres personnes ont pu être secourues saines et sauves.

La plupart des passagers étaient des lycéens d'une école de la banlieue de Séoul qui se rendaient en voyage scolaire sur l'île de Jeju, à une centaine de kilomètres au sud de la péninsule coréenne.

Les plongeurs inspectaient une cabine submergée où ils pensaient que certains de ces lycéens pouvaient être pris au piège, samedi, lorsqu'ils ont vu les corps flotter. Ils n'ont pas réussi à briser le hublot pour les récupérer, ont précisé les garde-côtes.

Le travail des plongeurs est rendu très difficile par les forts courants sous-marins et par l'eau trouble.

"On ne peut même pas voir la couleur blanche du navire. Nos hommes ne peuvent que toucher la coque avec leurs mains", a expliqué Kim Chun-il, un plongeur de la société Undine Marine Industries, à des proches des victimes rassemblés près du centre des secours dans le port de Jindo.

Aucun son n'a été entendu dans la coque retournée, ont dit les garde-côtes, confirmant qu'il n'y a désormais pratiquement plus aucun espoir de retrouver des survivants.

A terre, l'enquête se poursuit après l'arrestation, vendredi, du capitaine du ferry, soupçonné de négligence.

Lee Joon-seok, 69 ans, ne se trouvait pas dans la passerelle de commandement du Sewol lorsque le bâtiment a commencé à chavirer.

Selon les garde-côtes, les enquêteurs étudient trois hypothèses pour expliquer le drame: une erreur de navigation, un problème d'arrimage des marchandises ou un défaut structurel du ferry vieux de 20 ans.

Les médias locaux rapportent que le ferry pourrait avoir brusquement fait demi-tour, ce qui l'aurait déséquilibré.

(Ju-min Park; Tangi Salaün pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant