Les plats les plus gras détectables à l'odeur

le
0

À l'instar de l'animal, l'homme peut détecter la teneur en lipides des aliments uniquement par l'odorat.

Le gras est en odeur de sainteté chez les scientifiques. Après avoir attisé leurs papilles au point d'être en passe de devenir la sixième saveur officielle aux côtés de l'historique quatuor "salé, sucré, acide, amer", et du plus récent "umami", le gras intéresse désormais les chercheurs à cause de son odeur. Une équipe d'experts hollandais et américains s'est intéressée à cette voie potentielle de détection du gras qui pourrait nous aider à contrôler notre consommation de lipides.

De précédents travaux, menés par l'équipe du Pr Bruce Halpern de Cornell (New York), avaient récemment montré que l'homme était capable de distinguer plusieurs acides gras «volatils», c'est-à-dire sous une forme gazeuse indispensable à leur détection par l'odorat, et de faire la différence entre eux.

«Partant de ce constat, il nous semblait inté...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant