Les planteurs de café kenyans désavouent le Coffee Board

le
0

(Commodesk) Les planteurs de café kenyans sont allés protester au Parlement contre le Coffee Board (CBK), perdant patience après des vols de sacs de café répétés dans les plantations. Les récoltes disparaissent malgré les barrages de police sur les routes, et le CBK fait la sourde oreille, soulignent les producteurs.

Les coopératives de producteurs voudraient être mieux prises en compte dans les décisions sur le marketing des produits du café et mieux représentés au sein de l'instance régulatrice de la filière. Elles demandent une révision de la loi sur le CBK en ce sens, estimant que le Coffee Board est plus attentif aux intérêts des acheteurs internationaux qu'à ceux des planteurs.

Les responsables d'une coopérative interrogés par l'East African Standard disent ne pas connaitre ceux qui sont désignés en leur nom au CBK. Le ministère de l'Agriculture aurait placé des dirigeants de sociétés exportatrices de café au sein du Board, ce qui constitue à leurs yeux un conflit d'intérêt.

Le Kenya a exporté 419.000 sacs de café en 2011/2012, soit 25.140 tonnes.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant