Les placements plaisirs jouissent d'une fiscalité douce

le
5
ISF, plus-values de cessions... Les ?uvres d'art, les bijoux anciens et les voitures de collection bénéficient souvent d'un traitement de faveur. Testez vos connaissances.

Bijoux, oe uvres d'art, voitures de collection... chacun et chacune ont un régime fiscal particulier. Tout ce qu'il faut savoir avant d'investir dans ces actifs, souvent peu liquides.

o Toutes les oeuvres d'art sont exonérées d'ISF

Vrai. Les oeuvres d'art, les objets de collection et les antiquités échappent entièrement au couperet. Mais encore faut-il être certain de détenir une oeuvre d'art. L'administration fiscale est très précise sur le sujet. «Les oeuvres d'art doivent être exécutées de la main de l'artiste», précise Christine Valence-Sourdille, ingénieur patrimonial chez BNP Paribas Banque privée. Il existe toutefois des exceptions. «Parfois, les fontes de sculptures exécutées à partir d'une moulure de la première oeuvre peuvent être considérées comme des oeuvres d'art», souligne Christine Valence-Sourdille. Idem pour certaines photos. A condition qu'elles soient numérotées dans la limite de 50 exemplaires et signées de la main de l'artiste.

o Les oeuvres d'art sont taxées à la revente

Vrai et faux. Les oeuvres (bijoux, objets d'art, de collection ou antiquités) dont la valeur est inférieure à 5000 euros ne sont pas imposées. Au-delà de ce montant, l'investisseur devra acquitter une taxe forfaitaire de 5 % proportionnelle au prix de vente. Toutefois, s'il possède une facture du tableau ou de l'antiquité mentionnant la date et son prix d'acquisition, il pourra opter pour le régime des plus-values de cession sur biens meubles, plus avantageux. Les plus-values sont taxées à 34,5 %, après un abattement de 10 % par année de détention (à partir de la deuxième année). Résultat, l'investisseur sera entièrement exonéré d'impôt s'il revend l'oeuvre douze ans après l'avoir acquise.

o Les objets Art déco sont des antiquités

Vrai et faux. Les objets considérés comme des antiquités et donc exonérés d'ISF doivent avoir en principe plus de 100 ans d'âge. Né pendant les années 1910, le mouvement artistique Art déco a connu son apogée dans les années 1920. Certains meubles fabriqués à cette époque peuvent donc aujourd'hui être considérés comme des antiquités. Tous les meubles, objets de valeur, l'horlogerie, l'orfèvrerie ou encore les bijoux ayant plus de 100 ans sont des antiquités aux yeux du fisc.

o Ma voiture est un objet de collection

Vrai et faux. Pour être estimée comme un objet de collection, l'automobile doit répondre à des critères bien précis. Si le modèle a plus de 20 ans, il doit avoir été fabriqué en série limitée à 1 000 exemplaires. Si la voiture a plus de 25 ans, il faut qu'il y ait moins de 2% de véhicules du même modèle encore en circulation. Enfin, toutes les voitures en bon état de plus de 40 ans peuvent être assimilées à des objets de collection. Il peut aussi s'agir d'un véhicule ayant un caractère historique indéniable ou ayant une particularité technique.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lorant21 le lundi 3 juin 2013 à 11:23

    La France est vraiment un pays fou.. C'est vrai qu'en lisant le patrimoine des zélus, on voit qu'ils n'investissent jamais dans des trucs utiles.

  • s.fogue le lundi 3 juin 2013 à 10:53

    Il faut faire de l'investissement dans les pme un placement plaisir. des plateformes comme particeep.com vous proposent de selectionner, investir et suivre les pme qui vous plaisent.

  • gstorti le lundi 3 juin 2013 à 09:36

    Pourquoi une exonération, de 12 ans, la ou la résidence il lui faut 30 ans, la ou la détention d'entreprise, il lui faut aussi je ne sais plus avec toutes ces modifications..., les œuvres d'art sont aujourd'hui des investissement au même titre qu.un appartement, que des parts de société, rapporte sûrement plus sans aucuns risques..., alors pourquoi 12 ans?

  • omigda le lundi 3 juin 2013 à 09:17

    pourquoi ce regime de faveur? Car les politiciens et leurs copains adorent les placements plaisir...

  • heimdal le dimanche 2 juin 2013 à 09:37

    Oui mais pourquoi ce régime de faveur ?