Les piscines, stars des Journées du patrimoine

le
0

À Paris, Deauville ou Roubaix, les journées du patrimoine mettent aussi en valeur des piscines emblématiques. Trois lieux rafraîchissants à (re)découvrir.

Si les Journées du patrimoine mettent en vedette les vieilles, châteaux, églises ou palais de la République, les piscines sont également en bonne place. Pendant les derniers jours de l’été, voici un bon prétexte culturel pour découvrir et redécouvrir des piscines à l’architecture remarquable.

1. Piscine Molitor, à Paris

La réouverture de la mythique piscine Molitor à Paris en mai 2014 a suscité énormément de curiosité, pas mal de polémique et une bonne dose de frustration. Désormais intégrés à un hôtel de luxe géré par Accorhotels, les deux bassins de style Art Déco sont très peu accessibles au grand public, en dehors de quelques créneaux accordés aux écoles du quartier dans le bassin couvert. Pour les autres, en dehors de la clientèle de l’hôtel, la seule façon de piquer une tête dans le bassin d’été découvert de 46 mètres ou dans le bassin d’hiver couvert et ses 33 mètres, est de payer un minimum de 55 euros pour une heure de natation accompagnée d’un petit-déjeuner ou d’un cocktail. Et les tarifs s’envolent jusqu’à 195 euros si on y ajoute les soins du spa...

Donc ces journées du patrimoine sont une bonne occasion d’approcher gratuitement le bassin couvert de l’établissement, à défaut de pouvoir y nager. Ce dimanche, de 12h à 18h, les visiteurs pourront bénéficier d’une visite guidée des lieux (côté bassin d’hiver) et assister à la performance live de quatre artistes street art de renoms. Une façon pour l’établissement de conserver un lien fort avec les graffeurs. Fermés pendant 25 ans depuis 1989, les lieux avaient en effet été entièrement recouverts de graffitis et tags avant le démarrage duy chantier.

2. La piscine olympique de Deauville

Autre ambiance, autre époque, à Deauville, qui met à l’honneur cette année sa piscine olympique. Au programme: visite des entrailles, des coulisses, des bassins et possibilité de rencontre avec l’architecte des lieux: Roger Taillibert (voir le détail du programme ici). L’homme à qui l’on doit cette piscine d’eau de mer qui vient de fêter ses 50 ans, doit notamment son renom d’architecte à des réalisations comme le Parc des princes à Paris ou le complexe olympique de Montréal. La piscine de Deauville figure parmi ses réalisations les plus anciennes mais contient déjà sa marque de fabrique: un usage audacieux du béton, notamment avec sa technique de voiles en béton permettant d’obtenir un résultat sculptural.

3. La Piscine de Roubaix

Le musée d’art et d’industrie de Roubaix est installé depuis 2001 dans cette superbe piscine de style art déco, construite entre 1927 et 1932 par l’architecte lillois Albert Baert. On y découvre des collections d’arts appliqués et de beaux-arts constituées à partir du XIXe siècle avec des tissus, des pièces d’arts décoratifs, des sculptures et des peintures et dessins.

Même si la Piscine défraye depuis peu la chronique pour un problème de moisissures qui s’attaquent aux réserves du musée, le problème ne concerne ni les visiteurs, ni les réserves du musée. Pour ces journées du patrimoine, en plus des visites guidées des lieux, les curieux auront droit, dans le bassin, à un numéro loufoque de cartomancie qui promet une «analyse de caractère et du chemin de vie en fonction de la grammaire capillaire du visiteur» selon le programme (voir le détail ici).

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant