Les pires recrues du Milan AC et de l'Inter

le
0
Les pires recrues du Milan AC et de l'Inter
Les pires recrues du Milan AC et de l'Inter

Champions d'Europe respectivement en 2010 et 2007 – il n'y pas si longtemps finalement – l'Inter Milan et le Milan AC se retrouvent ce dimanche soir pour un derby sans saveur. Pour cause, les deux entités lombardes pointent aujourd'hui à des tristes 9 et 10e places. Si les baisses drastiques de budget d'un côté comme de l'autre sont une des explications de ce déclin, la gestion catastrophique des dirigeants milanais saute également aux yeux. En témoignent les bidoni accumulés année après année, à tous les postes ou presque, depuis l'envolée sur le toit de l'Europe. Une façon comme une autre de se brûler les ailes.

Inter Milan Équipe type : 4-4-2 (avec Zárate en 10)
Emiliano Viviano (2011-2012 / 7,6 millions d'euros au total en provenance de Bologne)
Détenu à moitié par l'Inter dès février 2009, grâce à la fameuse copropriété italienne – abolie l'été dernier -, Emiliano Viviano débarque à Milan en juin 2011 dans des conditions rocambolesques. Les Nerazzurri récupèrent effectivement l'international italien quasiment à contrecœur en raison d'une confusion de Bologne lors des enchères pour racheter l'autre moitié du joueur. Pis, Viviano se fait les croisés en juillet et ne disputera jamais le moindre match sous ses nouvelles couleurs. Qui viviano non va sano.

Jonathan (2011- / 5 millions d'euros en provenance de Santos)
Pour pallier un Maicon en fin de cycle, l'Inter dégote un certain Jonathan Cícero Moreira à Santos en juillet 2011 contre 5 millions d'euros. Après deux saisons d'adaptation et un passage par Parme, le défenseur italo-brésilien trouve enfin sa place dans le 3-5-2 de Walter Mazzarri. Auteur d'une honnête saison 2013/2014, il est même cité pour la Nazionale de Prandelli au Brésil. Il attend toujours l'appel et passe, cette année, une saison blanche en raison des blessures. De quoi se consacrer à la musique. Joyce Jonathan.

Nemanja Vidić (2014- / gratuit en provenance de Manchester United)
En quête d'un défenseur d'expérience pour anticiper le départ de Walter Samuel et encadrer sa jeune garde, l'Inter tombe vite d'accord avec Nemanja Vidić. Il faut dire que le Serbe est vieillissant et surtout en fin de contrat à Manchester. Problème, l'alchimie ne prend pas entre l'ancien Mancunien et l'Italie. La Serie A ne mange pas de ce pain-là.

Matías Silvestre (2012-2013 / 8 millions d'euros au total en provenance de Palerme)
Juillet 2012 : l'Inter obtient le prêt du défenseur rosanero Silvestre contre 2 millions d'euros. 20 matchs entre bourdes et blessures musculaires plus tard, l'option d'achat à 6 millions d'euros est incompréhensiblement levée. Pour mieux être prêté en 2013 au Milan et en 2014 à la Sampdoria. On se demande qui est le Grosminet dans l'affaire.

Álvaro Pereira (2012-2014 / 12 millions d'euros en provenance de Porto)
La ville de Pereira est un des trois chefs-lieux de la région du Triangle du Café en…














Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant