Les pires galères du logement étudiant sont à Paris, Lyon et Villeneuve d'Ascq

le
0

A quelques jours de la rentrée, des étudiants cherchent encore à se loger. Après Paris et Lyon, c’est dans la ville moyenne de Villeneuve d’Ascq dans le Nord que la tâche est la plus délicate, selon un site de location.

La rentrée se rapproche à grands pas mais tous les étudiants n’ont pas encore trouvé un toit pour leur année universitaire. Loin de là. Selon la ville que l’on recherche, il sera plus ou moins difficile de trouver chaussure à son pied. Pour se faire une idée, le site de location entre particulier Locservice.fr vient de publier cette carte mesurant la facilité à trouver un studio dans les 20 principales villes étudiantes françaises.

Ce site de mise en relation de propriétaires et locataires mesure la tension locative dans les points de chutes favoris des 2.390.000 étudiants attendus pour cette rentrée, en ne s’intéressant qu’aux studios, qui représentent près de la moitié du marché. Sans grande surprise, Paris et sa voisine Nanterre sont un point noir de cette carte, des villes où le marché est très tendu. Viennent ensuite Lyon, et plus surprenant Villeneuve d’Ascq, deux villes où le marché est «tendu». Il est vrai que cette dernière, une ville moyenne du Nord d’à peine 60.000 habitants, il s’agit de loger 30.000 étudiants, ce qui laisse peu de marge de manœuvre. D’ailleurs selon Locservice, il est plus facile de se loger dans la vaste voisine, Lille.

Marge de négociation limitée

Pour les candidats au logement en cette mi-août, Richard Horbette, fondateur de LocService rappelle que «le choix sera plus limité et les marges de négociation plus restreintes que pour ceux qui ont trouvé leur logement au début de l’été». L’étude révèle également que si le marché est souvent tendu en raison du peu de logements disponibles, il arrive aussi que les loyers pratiqués ne correspondent pas au budget moyen disponible. Ainsi à Paris, un studio se loue en moyenne 862 € charges comprises alors que les étudiants disposent en moyenne de 760 € de budget pour se loger dans la capitale. A Strasbourg, c’est l’inverse: le loyer moyen constaté est de 440 € pour un budget moyen de 484 €. Pas étonnant que le marché soit fluide dans la capitale alsacienne.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant