Les pilotes européens bientôt soumis à des tests psychologiques

le
1
    BERLIN, 9 décembre (Reuters) - La Commission européenne va 
proposer l'année prochaine de soumettre les pilotes de ligne à 
des examens psychologiques avant qu'ils ne commencent à exercer 
pour éviter une réédition de la catastrophe de la Germanwings, 
qui a fait 150 morts le 24 mars 2015.   
    Lors d'un vol Barcelone-Düsseldorf de la compagnie 
allemande, le copilote Andreas Lubitz, qui souffrait de troubles 
psychotiques, avait précipité l'Airbus A320 sur le flanc d'une 
montagne des Alpes-de-Haute-Provence. 
    Outre les examens supplémentaires, les compagnies aériennes 
devront s'assurer que leurs pilotes ont accès à un soutien 
psychologique, selon le projet présenté vendredi par l'Agence 
européenne de la sécurité aérienne (AESA).  
    Les équipages seront par ailleurs soumis à davantage de 
tests d'alcoolémie et de dépistage de drogue, notamment à 
l'embauche, après un incident grave ou en cas de soupçons.  
    De telles dispositions ont déjà été prises en Allemagne 
après la catastrophe de mars 2015.  
    L'European Cockpit Association, qui représente 38.000 
pilotes en exercice dans 37 pays, s'est félicitée de la mise en 
place d'un suivi mais se dit sceptique quant à l'efficacité des 
tests inopinés d'alcoolémie et de dépistage de drogue. 
 
 (Victoria Bryan, Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le vendredi 9 déc 2016 à 18:08

    On devrait étendre la mesure aux politicards....