Les pilotes d'Air France acceptent de discuter avec la direction

le , mis à jour à 19:28
2
LES PILOTES DE LIGNE ACCEPTENT DE NÉGOCIER AVEC AIR FRANCE
LES PILOTES DE LIGNE ACCEPTENT DE NÉGOCIER AVEC AIR FRANCE

PARIS (Reuters) - Le Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL), engagé dans un bras de fer avec Air France, a annoncé jeudi qu'il acceptait de négocier le plan de restructuration "Perform 2020" avec la direction de la compagnie aérienne en difficulté.

Le puissant syndicat, à l'origine de la grève de 15 jours qui a coûté quelque 400 millions d'euros à Air France il y a un an, n'a toujours pas bouclé avec la direction ses négociations sur le plan précédent, appelé "Transform 2015".

"Le conseil a approuvé à l'unanimité la participation du SNPL aux négociations avec la direction d'Air France sur 'Perform 2020' à partir de la réunion du 18 septembre", a dit un porte-parole.

Une réunion est prévue vendredi mais le SNPL veut laisser passer l'audience du tribunal de grande instance de Bobigny, prévue le 17 septembre à 16h00, sur la plainte d'Air France contre le syndicat concernant les négociations du plan "Transform 2015", a ajouté le porte-parole.

Air France n'a pas fait de commentaire dans l'immédiat.

Les pilotes d'Air France ont boudé les propositions de la direction en vue de solder la plan de restructuration "Transform 2015", selon les résultats publiés en août d'un référendum organisé par le SNPL et dont la direction d'Air France a contesté le bien-fondé.

Cette consultation a cependant montré que les trois quarts des pilotes étaient prêts à reprendre les négociations avec la direction d'Air France.

La compagnie avait entretemps retiré ses propositions, début août, avant d'annoncer la poursuite de sa procédure judiciaire contre le SNPL.

Air France, qui a tenu vendredi dernier un comité central d'entreprise (CCE) sur le plan "Perform 2020", souhaite que ses navigants acceptent de voler plus longtemps pour ne pas être contrainte de réduire de 10% son réseau long-courrier d'ici 2017, a-t-on déclaré de source proche de la compagnie.

Lufthansa, elle-même engagée dans un conflit avec le syndicat des pilotes Vereinigung Cockpit, s'est dit prête jeudi à ouvrir des discussions la semaine prochaine sur les modalités des départs à la retraite, au lendemain de l'arrêt du mouvement de grève des pilotes sur décision d'un tribunal allemand.

(Cyril Altmeyer, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nono67 le jeudi 10 sept 2015 à 20:15

    les pilotes savent bien que leur age d'or est terminé . Mais leurs situation restera enviable même après quelques petits " sacrifices "

  • couturec le jeudi 10 sept 2015 à 19:35

    Les pilotes prennent peur après les me.na.ces de la direction !