Les « pigeons » mettent fin à leur fronde fiscale

le
0
Refusant de se transformer en syndicat comme certains le suggéraient, le mouvement, dont la décision n'a pas provoqué de vives protestations sur Internet, va poursuivre son action en agissant de manière classique.

Le mouvement des «pigeons», lancé le vendredi 28 septembre par quatre créateurs de start-up et financiers pour protester contre le projet du gouvernement de taxer à hauteur de 60,5 % la plus-value réalisée par un entrepreneur vendant sa société, stoppe sa fronde sur Internet. «Nous avons décidé de suspendre l'accès à notre page Facebook et de stopper toute activité sur les réseaux sociaux à partir du lundi 29 octobre 2012 minuit», écrit Jean-David Chamboredon, porte-parole des «pigeons» et président du fonds de capital-risque Isai, dans un texte publié lundi par le site latribune.fr.

Les frondeurs, qui avaient réussi à gagner à leur cause plusieurs dizaines de milliers de personnes et à convaincre vingt organisations professionnelles, dont le M...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant