Les pièges des routes françaises

le , mis à jour à 07:33
4
Les pièges des routes françaises
Les pièges des routes françaises

C'est un patrimoine qui a longtemps fait la réputation de la France. Ah, la fameuse nationale 7, l'autoroute du soleil et ces petites routes de campagne bordées de platanes. Ce réseau d'un million de kilomètres, nos voisins nous l'envient. Mais pas ceux qui l'empruntent au quotidien. Nids-de-poule, dos-d'âne hors norme, chaussées déformées, panneaux illisibles, chaussées inondées à la moindre averse... dans un document d'une centaine de pages que nous dévoilons en ce pont de 11 novembre très chargé en circulation, 40 Millions d'automobilistes a compilé 31 186 signalements de route dégradée issus de témoignages recueillis sur le site Jaimalamaroute.com. Alors que les chiffres de la sécurité routière sont dans le rouge depuis début 2016 (+ 0,8 % de morts), malgré une embellie en octobre, c'est loin d'être anecdotique.

 

40% des panneaux non conformes

 

« Sachant que 47 % des accidents comportent des facteurs se rapportant à l'infrastructure, il est inadmissible de voir nos routes se dégrader sans la moindre réaction des pouvoirs publics, fulmine le délégué général de l'association, Pierre Chasseray. Cette carte n'est pas exhaustive mais témoigne du laisser-aller en matière d'entretien. » Dans chaque département, l'association a listé des centaines d'exemples (lire ci-contre) et prévient qu'elle se portera partie civile si, faute de travaux, un accident mortel se produit sur l'un de ces axes.

 

Depuis 2007, l'Union syndicale de l'industrie routière affirme avoir perdu 30 % de son activité, essentiellement consacrée à l'entretien du réseau. En cause : le désengagement de l'Etat et le manque d'argent consacré par les maires et conseils départementaux à ce patrimoine dont ils ont désormais la gestion.

 

Le syndicat des équipements de la route s'alarme lui aussi, affirmant que 40 % des 25 millions de panneaux de signalisation installés en France sont aujourd'hui non conformes. Le député-maire ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5319573 il y a 2 mois

    dans les Hauts de France, le réseau secondaire pour se rendre dans la baie de Somme est dans un piteux état...nids de poules, route cabossée, pas de signalisation blanche sur les bords de route, celle du milieu est à peine visible le soir, en cas de pluie..panneaux parfois illisibles...malheur au touriste qui s'y aventure. il doit privilégier l'autoroute payante..vitesse conseillée env. 70 km/h,sur certains tronçons, beaucoup de virages...après on nous taxe pour 2/3 km de +/h...rageant !!

  • frk987 il y a 2 mois

    Par contre les Hautes-Alpes , la haute Savoie la Drôme ont des routes correctes.

  • frk987 il y a 2 mois

    La palme des mauvaises rouies c'est l'Isère et la Savoie, là ça dépasse purement l'entendement. Le 4X4 devient une utilité.

  • aerosp il y a 2 mois

    hollande préfère payer les guerres des autres, tout pour rit chez nous