Les pièges à éviter avant d'investir dans une maison de retraite

le
0

(lerevenu.com) - Obtenir une rentabilité attrayante, en se libérant des embarras de la gestion, tout en bénéficiant chaque année d'avantages fiscaux, avec en sus une dimension citoyenne : à l'évidence, l'investissement dans un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) a de quoi séduire. Au point que certains professionnels, portés par un souffle lyrique, ont pu parler d'«or gris». Le marché des résidences médicalisées repose sur une tendance lourde : le vieillissement de la population française. En 2060, les personnes de plus de 80 ans représenteront 10% de la population, contre 4,5% actuellement, selon les projections de l'Insee. Et, toujours à cet horizon, le nombre de personnes âgées dépendantes, au sens de l'allocation personnalisée d'autonomie (APA), devrait doubler pour atteindre 2,3 millions en France métropolitaine.

Le baby-boom de l'après-guerre se transforme au fil des ans en papy-boom. Mais attention, l'or gris peut se transmuter en plomb si l'on ne prend pas en compte les particularismes de ce secteur. Et d'autant plus que les avantages fiscaux (récupération de la TVA, réduction d'impôt sur le revenu ou amortissement) sont souvent mis en avant pour occulter des prix parfois excessifs. C'est pourquoi il convient de mener une analyse approfondie avant de passer à l'acte.

? Veillez à la qualité de

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant