Les Philippines pourraient réhabiliter l'ancien tyran Marcos

le
0
Le pays s'interroge sur une réhabilitation de l'autocrate mort en exil en 1989.

Ainsi va la vie dans ce pays où il est possible de tout dire, de tout croire, de tout envisager. Ce pays où l'on ne parle que par hyperboles et où le théâtre occupe une place importante dans la vie politique. Quand une écrasante majorité au Parlement a été réunie en avril dernier pour demander au président de permettre à Ferdinand Marcos, l'autocrate mort en exil en 1989, de reposer dans le Cimetière des héros, un sondage a confirmé que la moitié de la population estimait qu'il le méritait. Salvador Escudero, député à l'origine du texte, est un homme heureux. Le pavé qu'il a lancé dans la marre politique philippine n'en finit pas de faire des vagues. Le président Benigno Aquino, dont le père a été assassiné sur le tarmac de l'aéroport de Manille par les sbires de Marcos le 21 août 1983, a estimé être trop partie prenante et a repassé le cadavre embarrassant à son vice-président. Et si elle est une simple recommandation, la résolution a ouvert le déb

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant