Les Philippines légifèrent sur les mines

le
0

(Commodesk) Après une campagne contre les mines clandestines cet hiver, le gouvernement philippin a prévenu qu'il ne délivrerait plus de permis d'exploitation minière avant le vote par le Sénat d'une loi sur le partage des ressources naturelles.

La présidence a réagi aux critiques de groupes de défense de l'environnement l'accusant d'avoir renié ses promesses de légiférer sur les mines. Le président Aquino avait évoqué une taxe de 5% sur l'extraction minière, oubliée, et un code minier s'imposant aux administrations locales qui délivrent des autorisations mal fondées.

Les contrats en cours restent valables, mais les nouvelles mines mises en exploitation devront s'inscrire dans le nouveau schéma. Un décret présidentiel signé vendredi 6 juillet prévoit que les permis seront mis aux enchères publiquement. Certaines mines fonctionnent avec des permis illégaux délivrés par la police ou l'armée.

Le nouveau dispositif vise à résoudre les conflits provoqués par les sites miniers avec les communautés villageoises et les populations indigènes, tout en permettant au gouvernement de disposer de revenus fiscaux plus importants.

Les associations dénoncent en particulier l'exploitation par Altamina Exploration and Resources d'un gisement de magnétite dans la région côtière d'Ilicos Sur. Ces opérations mettent en danger les communautés voisines en érodant les terres qui font barrage entre eux et la mer.

Les Philippines espèrent attirer 12 milliards de dollars d'investissements dans les cinq ans qui viennent pour l'exploitation de leurs richesses en nickel, or et cuivre, mais le gouvernement attend de ses partenaires une attitude responsable.

Les permis miniers font l'objet d'un moratoire depuis le début de l'année, pour une durée de 18 mois. Comme l'Indonésie, les Philippines voudraient amener les minières à transformer sur place une partie des minerais qu'elles extraient, au lieu de les exporter brut.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant