Les pharmaciens accusés de laxisme et de fraude sociale

le
0
Une officine reçoit la visite des inspecteurs tous les 27 ans en moyenne. La Cour des comptes reproche à l'État, dans un référé diffusé ce mardi, de ne pas assurer le suivi de l'Ordre des pharmaciens.

Carton rouge pour l'Ordre des pharmaciens et l'État. La Cour des comptes, dans un référé publié ce mardi, dénonce «l'inertie» de l'État qui n'encadre pas suffisamment l'Ordre des pharmaciens en particulier dans «les champs contentieux et disciplinaires». En clair, du côté du contrôle et des sanctions des officines en infraction. A tel point d'ailleurs que «le rôle disciplinaire de l'ordre s'affaiblit». Certains conseils régionaux de l'ordre des pharmaciens n'enregistrent ainsi «quasiment aucune» plainte. Pas étonnant, car le nombre de pharmacies contrôlées a été presque divisé par deux entre 2007 et 2009. Bref, une pharmacie n'est plus contrôlée aujourd'hui en moyenne tous les 27 ans!

La situation s'est encore dégradée depuis 2009 et la création des Agence...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant