Les pétroliers révolutionnent la construction navale

le
0
Le secteur énergétique représente un marché très porteur pour les constructeurs de navires concurrencés par les chantiers chinois.

Ce sera le plus grand navire du monde. Presque deux fois la longueur du porte-avions ­Charles-de-Gaulle, l'équivalent de cinq terrains de football. L'usine à gaz flottante Prélude va révolutionner la construction navale, affirme son maître d'œuvre, Samsung Heavy Industries. Les ingénieurs du numéro deux mondial travaillent d'arrache-pied pour relever les défis technologiques hors normes posés par ce projet chiffré à cinq milliards de dollars, qui doit être livré à Shell en 2016. Objectif, pomper et liquéfier du gaz naturel en plein océan, entre Australie et Indonésie, pour pouvoir l'exporter directement par navire sans passer par la terre. Et réduire ainsi les coûts et les risques environnementaux

Un nouveau chapitre pour l'industrie navale sur lequel planchent également les autres géants sud-coréens Daewoo, Hyundai Heavy Industries ou STX. Tous ont compris que le secteur énergétique devenait leur planche de salut dans la guerre des prix menée par les cha

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant