Les pétroliers contre l'avantage fiscal du diesel

le
15
L'objectif est de freiner la consommation de gazole au profit de l'essence produite en France.

Jusqu'où vont continuer à grimper les prix des carburants? À la mi-janvier, le super sans plomb 95 a établi un nouveau record, à 1,56 euro. Certes, il est légèrement redescendu depuis mais les cours du pétrole restent extrêmement soutenus: juste sous la barre des 100 dollars à New York, au-delà de 110 pour le brent à Londres. Pour l'Union française des industries pétrolières (Ufip), qui faisait mercredi son point annuel, une autre menace se profile à l'horizon.

Le projet d'augmentation de 1,6% de la TVA, s'il se confirme, devrait entraîner une majoration de 2 centimes d'euro pour le SP 95 et 1,7 centime pour le gazole. «C'est considérable», note Jean-Louis Schilansky, le président de l'Ufip, alors même que la consommation de produits pétroliers a stagné en 2011 (avec une augmentation symbolique de 0,2%).

En marge de ce scénario, l'écart tend à se réduire entre le prix du gazole et celui de l'essence: à la fin de l'année dernière, il était tombé à moins de 10 centimes, redonnant un peu d'attractivité au super. Le plus faible différentiel entre les deux produits remonte à 2008, à 4 centimes d'euro. Les prix convergent en raison des évolutions de prix à Rotterdam.

Mais l'année dernière en France, le diesel a concentré 72,4% des immatriculations dans l'Hexagone, alors même que les raffineries françaises sont largement surcapacitaires en essence.

Pour éviter de pénaliser davantage la compétitivité du raffinage français par rapport à ses concurrents internationaux, l'Ufip réclame dans un livre blanc «l'harmonisation progressive, à un rythme acceptable pour le consommateur, des fiscalités entre essences et gazole». Actuellement, le différentiel en faveur du diesel s'élève à près de 18 centimes d'euro.

Crise du raffinage

La balance commerciale pâtit sévèrement du déséquilibre entre les deux produits. Non seulement le raffinage français ne bénéficie plus de ses débouchés traditionnels pour ses exportations d'essence (les États-Unis ont réduit drastiquement leur consommation), mais les importations de gazole pèsent de plus en plus lourd, +15,8% entre 2002 et 2010. La France affiche un déficit de 9 milliards d'euros en gazole en 2010.

Cette situation est à l'origine de la crise du raffinage français. Au début de l'année, c'est le site de Petit-Couronne (Seine-Maritime), exploité par le suisse Petroplus, qui a interrompu son activité. Désormais en cessation de paiement, son avenir s'inscrit en pointillés, en dépit des efforts du gouvernement pour trouver un repreneur. Petroplus n'est pas un cas isolé, ni en France, ni en Europe. Selon Jean-Louis Schilansky, ce sont environ 25 raffineries sur le Vieux Continent qui voient leur pérennité menacée.

En 2010, la facture des importations d'hydrocarbures s'est élevée à 47 milliards d'euros pour la France. Dans ces conditions, le pays peut-il tourner le dos -comme l'a fixé une loi- à l'exploration d'éventuelles ressources en gaz de schiste. Pour Jean-Louis Schilansky, la technologie de production, très controversée, de fracturation hydraulique est la seule disponible, mais les opérateurs ne cessent d'effectuer des progrès considérables.

LIRE AUSSI:

» Il faut travailler plus pour faire le plein d'essence

» Le blocage des prix de l'essence: efficacité limitée

» Prix de l'essence: Jospin a déjà essayé la taxe flottante

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • JMH01 le jeudi 2 fév 2012 à 15:29

    Moi, je tourne pour moitié aux gaz de Brown (H2O2) et j'ai réduit ma conso. de GO de 45%

  • khmane08 le jeudi 2 fév 2012 à 14:40

    les filtres sont plus faciles à concevoir que l'usine à gaz qu'ils veulent nous faire avaler

  • alf95 le jeudi 2 fév 2012 à 14:12

    Tout à fait pour! Le diesel est plus polluant et dangereux que l'essence (NOX), interdit dans certains pays d'europe ou au Japon, et bien plus cher que l'essence dans d'autres (Suisse par exemple). Il n'y a qu'en France ou l'on a une politique en faveur de ce carburant, politique érigée en faveur de nos constructeurs automobiles.

  • khmane08 le jeudi 2 fév 2012 à 13:07

    le gas oil de Libye a été offert à Total grâce à une guerre qui ne sera pas payée par Total.qui aura l'avantage fiscal Total ou le client de son pu.tain de pétrole?

  • Aeldar le jeudi 2 fév 2012 à 12:54

    berkowi : "modifier nos raffineries pour faire plus de diesel" Toi, tu devrais réviser ta chimie ! il n'y a pas de miracle, on part du pétrole et par distillation on extrait kérosène essence fuel et bitume... La seule solution c'est ré-équilibrer l'usage essence/diesel en France en ne favorisant pas le diesel à outrance.

  • t.funny le jeudi 2 fév 2012 à 12:52

    Y a vraiment des gens stupides .... dans du pétrole y a de tout et en le distillant on obtient du gasoil, de l'essence, du kérozène dans des proportions variables il n'existe pas de brut sans l'un ni l'autre seules les proportions varient ... HALLUCINANT ... PAUVRE FRANCE ... A L'IMAGE DE HOLLANDE AEUUUHHH

  • khmane08 le jeudi 2 fév 2012 à 12:48

    le Gas Oil est le résidu du raffinage donc plus on produira de l'essence raffinée plus il y aura de gas oil dans les stocks. Mais bien sûr ils ne veulent pas le brader donc on le maudit.a vouloir favoriser l'essence on produit encore plus de gas oil!on est gouverné par des mulets qui bouffent l'avoine des lobbies.Avant le gas oil était jugé moins nocif et depuis peu, changement de version, (peut-être parce qu'il se voit ?).A quand une véritable information

  • berkowi le jeudi 2 fév 2012 à 11:40

    Et modifier nos raffineries pour faire plus de diesel au lieu de fermer ces raffineries ? C'est trop demander à notre pétrolier TOTAL qui ne pense qu'à faire du fric en fermant les raffineries et importer du Diesel. C'est plus facile de faire des marges à l'importation que de produire en France. Mais c'est pas grave car TOTAL est une boite à faire du fric, peu lui importe comment!!

  • patates le jeudi 2 fév 2012 à 10:48

    oui il faut taxer le diesel ça put et ça va créer toutes une génération d insuffisant respiratoires, allergiques , cancéreux ...etc avec ses rejets de particules

  • gazel4 le jeudi 2 fév 2012 à 10:34

    dès qu'on parle hexagone on dit n'importe quoi!!! Si en France on consomme plus de gasoil quede sans plomb c'est qu'il fût un temps ou on en produisait plus qu'il n'en fallait! Maintenanton dit qu'on produit plus de sans plomb ! Où est la vérité vrai? Dans un cas comme dans l'autre il y a des pipeline et des tankers pour faire les vases communiquants pour réguler les excédents/déficits sur le marché mondial.Connaissez vous les prix de chaque produit sur le marché mondial?