Les petits opérateurs mobiles se rebiffent

le
0
Les opérateurs mobiles virtuels (MVNO) ont saisi l'Autorité de la concurrence début septembre. Ils s'inquiètentpour leur survie face à la vague Free et se sentent oubliés par le gouvernement.

Les opérateurs mobiles virtuels comme Virgin Mobile, NRJ Mobile, Auchan Telecom et consorts, ont saisi l'Autorité de la concurrence le 10 septembre pour une demande d'avis sur les conditions économiques de leur survie. Ils devraient obtenir une réponse d'ici à la fin de l'année.

Ces opérateurs sans réseau propre ont vu leur part de marché augmenter légèrement d'avril à juin, atteignant 13,5 % à 7,6 millions de clients, après avoir chuté pour la première fois de leur histoire au premier trimestre. Ils se sentent les grands perdants de la nouvelle donne créée par l'arrivée de Free Mobile sur le marché. Et surtout, ils s'estiment lésés et oubliés par le gouvernement qui prépare un plan de mesures pour aider le secteur à surmonter ses difficultés.

Longtemps seul aiguillon de la concurrence, les opérateurs de réseau mobile virtuel, appelés MVNO par les spécialistes, sont apparus en France depuis une dizaine d'années. Leur essor a été favorisé par l'État -

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant