Les petits derniers plus grands qu'il n'y paraît

le
0
Des scientifiques ont cherché à comprendre pourquoi les mères ont tendance à sous-évaluer la taille de leur plus jeune enfant.

Les enfants sont des sorciers, mais leur talent s'éteint dès qu'un puîné paraît. Hier si petits, fragiles, craquants, ils grandissent en une nuit lorsqu'ils cessent d'être les petits derniers... Jordy Kaufman et ses collègues de l'Université de technologie de Swinburne (Australie) se sont penchés sur ce mystère: pourquoi, lorsque leur second enfant vient au monde, de nombreux parents ont l'étrange sentiment que son grand frère ou sa grande soeur grandit brusquement.

Simple effet de comparaison avec le nouveau-né? Ou manière inconsciente de mesurer le chemin parcouru par le «grand» depuis qu'il a quitté le sein de sa mère? Les auteurs de l'étude publiée récemment dans Current Biology penchent plutôt pour illusion d'optique. Une illusion qui ne fonctionnerait qu'au profit du plus jeune enfant d'un couple, le faisant paraît...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant