Les petits arrangements de Patrick Balkany avec le fisc

le , mis à jour le
0
Patrick Balkany reconnaîtrait avoir obtenu des faveurs fiscales de la part de Bercy en 2008.
Patrick Balkany reconnaîtrait avoir obtenu des faveurs fiscales de la part de Bercy en 2008.

Il l'avoue lui-même. À en croire Mediapart, Patrick Balkany reconnaîtrait avoir obtenu des faveurs fiscales de la part de Bercy en 2008 afin de faire baisser le montant d'un redressement. Un arrangement qui serait intervenu au moment où Éric Woerth était ministre du Budget alors que Nicolas Sarkozy occupait le fauteuil présidentiel.

À l'époque, le député-maire Les Républicains de Levallois-Perret traînait un redressement fiscal depuis la fin des années 1990. Mais en 2008, son montant est "ramené à la somme forfaitaire et définitive de 504 196,63 euros à l'occasion de la signature de la transaction du 15 février 2008", explique le maire, dans un courrier adressé à Bercy en février dernier. Une lettre qui vise à contester l'enquête dont son patrimoine fait actuellement l'objet.

Une remise de 180 000 euros ?

Si Mediapart ignore le montant originel du redressement fiscal, le site d'informations précise qu'il concernerait l'impôt sur le revenu de Patrick Balkany entre les années 1986 et 1995. Par ailleurs, selon les informations du Parisien, la ristourne s'élèverait à 180 000 euros.

Les signataires de cette opération, eux, restent inconnus. Toutefois, Mediapart s'interroge sur le rôle joué par la cellule fiscale chargée au sein du cabinet d'Éric Woerth de s'occuper des dossiers de personnalités ou encore d'élus. Une cellule supprimée par François Barouin en 2010 alors que "l'existence même...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant