Les petites virées des détenus guyanais

le
1
Les condamnés en fin de peine se jouent de la surveillance relâchée de la prison de Rémire-Montjoly.

Après l'évasion, le 16 juillet, d'un trafiquant incarcéré à Sequedin (Nord) décidé à «prendre des vacances», selon l'expression de son frère, les échappées des détenus guyanais.

Dans le département d'origine de la garde des Sceaux, Christiane Taubira, trois prisonniers se sont offert récemment une petite virée à l'extérieur du centre pénitentiaire de Rémire-Montjoly, a appris Le Figaro. «Le 14 juillet, vers 15 h 30, un collègue posté sur un mirador a remarqué trois détenus qui escaladaient le mur d'enceinte pour réintégrer l'établissement», raconte Diokine Gomis, secrétaire départemental du syndicat FO-pénitentiaire. «Il semble qu'ils soient sortis régler des comptes, car la femme de l'un d'entre eux avait été frappée, poursuit ce surveillant. Au passage, ils ont rapporté une bouteille de whisky, une autre de vodka et deux téléphones portables. I...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • puck le lundi 22 juil 2013 à 11:01

    Au pays de taubira il est normal que le régime soit encore plus laxiste