Les petites boutiques du futur candidat

le
0

Non, les Hollandais ne sont pas morts. La preuve ? Les structures et initiatives en tout genre se multiplient pour mettre en orbite — en décembre — la candidature du président. « Tout cela ne se fait pas sans lui », souligne une des chevilles ouvrières de la hollandie.

 

Voilà Notre idée de la France Lancée avant la présidentielle en 2009, l'association Répondre à gauche (6 000 adhérents), dont les deux piliers politiques sont Stéphane Le Foll et le maire de Dijon François Rebsamen, vient de se fondre cette semaine dans Notre idée de la France. Présidée par l'avocat Dominique Villemot, la nouvelle structure est dotée d'un site Internet, publie une lettre d'information et compte batailler sur les réseaux sociaux. Elle sera surtout le microparti permettant à François Hollande de recevoir des fonds durant la primaire. Hé oh la gauche, qui était un simple appel permettant aux ministres de « réveiller » les militants, va elle aussi se dissoudre dans Notre idée de la France. C'est sous ce nom aux accents gaulliens qu'auront lieu les futurs meetings pro-Hollande (un par semaine, comme jeudi dans la Drôme), le prochain étant programmé le 10 octobre à Cachan (Val-de-Marne) avec Le Foll et Touraine.

 

D 12 reprend du service Le club Démocratie 2012, rebaptisé D 12, reste un des piliers du hollandisme. Présidé par l'ancien député du Gard, Jean-Marie Cambacérès, D 12 et son millier d'adhérents entendent défendre le bilan du quinquennat et appellent à la candidature de Hollande. Ce club plutôt de centre-gauche naguère fréquenté par Emmanuel Macron a par exemple établi un tableau des mesures adoptées depuis 2012 et de leurs résultats. Il entend aussi alimenter le candidat en propositions.

 

Le renfort des personnalités Dernière initiative en date, des réunions de personnalités de tous horizons, pas forcément pro-Hollande, s'organisent (comme mardi dernier à l'Européen, à Paris). Pilotées ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant