Les pesticides réduisent les capacités cognitives

le
0
Une enquête conduite auprès de viticulteurs français montre les effets délétères à long terme d'une exposition aux pesticides.

La grande étude épidémiologique menée par une équipe de l'Inserm sur les conséquences au long cours des pesticides sur la santé des viticulteurs est une nouvelle pierre dans le champ des produits phytosanitaires. Lancée en 1997 et 1998 auprès de plus de 900 ouvriers agricoles du Sud-Ouest, cette enquête minutieuse présentée lors d'un colloque de l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) montre en effet une altération des performances cérébrales plus importante pour ceux qui ont été le plus exposés aux pesticides durant leur vie professionnelle.

Si l'on connaît de mieux en mieux les effets à très court terme de certaines molécules, il existe en revanche très peu de documents sur les conséquences à long terme. Les personnes suivies ont pu être séparées en deux groupes: 181 qui n'avaient jamais été exposées par rapport à 748 qui l'avaient été. Parmi ces dernières, près des deux tiers avaient été directement exposées - «elles avaient préparü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant