«Les pessimistes ont des personnalités figées»

le
0
INTERVIEW - Anne-Marie Filliozat, psychanalyste, vient de coécrire avec le Dr Gérard Guash Ces petits riens qui changent la vie . » DOSSIER - Psychologie, nos émotions décryptées

LE FIGARO. - Exercices quotidiens, petits actes de changement, outils pour aller mieux... Tout dans votre livre semble affirmer qu'un état d'esprit positif est accessible à tout le monde...

Anne-Marie FILLIOZAT. - Oui, nous affirmons que c'est possible mais, pour y parvenir, cela demande un apprentissage, une attention à soi qui ne s'acquièrent pas forcément en quelques heures. Il faut avoir une bonne capacité à l'introspection, ou plutôt au retour à soi, car l'introspection a une connotation trop mentale, pour changer son état d'esprit. Nous croyons en une vision psychosomatique de l'être humain. Pour se sentir bien, il faut quitter les ruminations mentales propres au pessimisme et libérer son corps des crispations qui en découl...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant