Les «pervenches» mettent de moins en moins de PV

le
0
Les agents de surveillance de Paris ne dressent pas assez de PV, selon un rapport de la Chambre régionale des comptes sur la période 2006-2009. La CFDT dénonce elle, «un ramassis de mensonges».

Les agents de surveillance de Paris (ASP, ex-pervenches) sont bien payés à ne pas faire grand chose. C'est ce qui ressort, en substance, d'un rapport de la chambre régionale des comptes (CRC) d'Ile-de-France - sur la période 2006-2009 - dont certains éléments ont été divulgués lundi par Le Parisien .

Selon les extraits publiés par le quotidien, les ASP bénéficient ainsi d'une très bonne rémunération, «dérogatoire aux principes de la fonction publique».

«Les ASP sont des smicards, ils touchent 1280 ¤ nets et environ 1700¤ après 20 ans de carrière», s'insurge Fawzi Mekni, secrétaire général de la CFDT PP (préfecture de police), qui dénonce «un ramassis de mensonges ». La part des primes (+16%) dans leurs salaires a fortement augmenté en 2009, note également la CRC. «Le maire de Paris a mis en place une prime au mérite, 40% des ASP touchent 350¤ par an, ce n'est pas énorme», réagit Fawzi Mekni.

De moins en moins de PV à Paris

La CRC

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant