Les perspectives de la Chine s'améliorent avec le commerce et Trump

le
0
    * Plus forte hausse des exportations en deux ans 
    * L'excédent commercial du T1 à $65,61 milliards 
    * Trump tempère sa rhétorique anti-Chine 
 
 (Actualisé avec précisions, décision de Donald Trump de ne pas 
accuser la Chine de manipulation des taux de change) 
    PEKIN, 13 avril (Reuters) - Les perspectives commerciales de 
la Chine se sont sensiblement améliorées en 24 heures avec d'un 
côté la publication, jeudi, de données montrant une croissance 
des exportations et des importations plus marquée que prévu en 
mars et, de l'autre, les propos de Donald Trump marquant une 
rupture avec sa rhétorique anti-chinoise. 
    Dans un entretien au Wall Street Journal, le président 
américain a déclaré que son administration n'accuserait pas 
formellement la Chine de manipuler les taux de changes, rompant 
ainsi avec un engagement pris pendant sa campagne 
présidentielle.   
    Cette volte-face de Donald Trump intervient quelques jours 
après le premier sommet entre le nouvel occupant de la Maison 
blanche et son homologue chinois, Xi Jinping, déjà marqué par un 
adoucissement du ton de l'homme d'affaires américain devenu 
président des Etats-Unis.   
    Le mois dernier, les exportations chinoises ont enregistré 
leur plus forte croissance en un peu plus de deux ans, 
augmentant de 16,4% sur un an, une progression qui semble 
confirmer une reprise de la demande mondiale, montrent les 
données publiées jeudi par l'administration générale des 
douanes. 
    La hausse des importations est quant à elle restée soutenue 
en mars, avec un bond de 20,3%, à la faveur de l'appétit du pays 
pour le pétrole, le cuivre, le minerai de fer, le charbon et le 
soja. 
    Les analystes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne 
pour le mois de mars des exportations en hausse de 3,2% 
seulement sur un an, après leur baisse surprise de 1,3% en 
février. Les importations étaient attendues en hausse de 18% 
après un bond de 38,1% en février. 
     
    BONNE PERFORMANCE AU PREMIER TRIMESTRE 
    Les données meilleures que prévu du commerce extérieur 
chinois confortent le sentiment de plus en plus répandu que 
l'activité chinoise s'est maintenue, voire améliorée, en ce 
début d'année, contribuant ainsi à la reprise de l'économie 
mondiale. 
    Selon la Commission nationale du développement et de la 
réforme (CNDR), la hausse du produit intérieur brut (PIB) a été 
de 6,8% au premier trimestre, une croissance similaire à celle 
des trois derniers mois de 2016.   
    Les chiffres officiels du produit intérieur brut (PIB) de la 
période janvier-mars sont attendus lundi. 
    Sur le seul mois de mars, la Chine affiche un excédent 
commercial de 23,93 milliards de dollars. Les analystes 
attendaient un excédent de 10 milliards de dollars après un 
déficit de 9,15 milliards en février. 
    Sur l'ensemble du premier trimestre, les exportations ont 
crû de 8,2% sur un an et les importations de 24%, l'excédent 
commercial ressortant à 65,61 milliards de dollars. 
    L'excédent des échanges avec les Etats-Unis s'est établi à 
17,74 milliards de dollars en mars, contre 10,42 milliards en 
février. Pour le premier trimestre, il est de 49,6 milliards de 
dollars, en légère baisse par rapport au surplus de 50,57 
milliards il y a un an. 
    Huag Songping, porte-parole de l'administration des douanes, 
a déclaré qu'une meilleure communication entre la Chine et les 
Etats-Unis favoriserait le commerce et les investissements entre 
les deux pays. 
    Lors de sa rencontre avec Xi Jinping la semaine dernière, 
Donald Trump lui a demandé de faire davantage pour la réduction 
du déficit commercial entre les Etats-Unis et la Chine, qui a 
atteint 347 milliards de dollars en 2016. 
 
 (Yawen Chen et Elias Glenn, Danielle Rouquié Benoit Van 
Overstraeten pour le service français, édité par Marc Angrand) 
  
 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant