Les pépites françaises du web convoitées

le
0
EN IMAGES - Neolane vient d'être rachetée par le géant américain Adobe. Avant elle, d'autres pépites françaises du Web sont déjà passées sous pavillon étranger.

Si le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, n'a pas souhaité que le français Dailymotion passe sous le contrôle de l'américain Yahoo!, d'autres pépites du web françaises n'ont pas connu le même sort. De Priceminister à Neolan aujourd'hui, des stars françaises du web ont été avalées par de grands groupes étrangers.

Des idées novatrices sur le web, des concepts inédits ou des technologies nouvelles sont autant d'atouts que ces entreprises ont su se développer, gage de séduction de grands groupes.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant