Les pépites européennes du Web partent à l'étranger

le
0
Kelkoo, Deezer, PriceMinister, Criteo, Skype, Spotify... Souffrant de l'insuffisance des financements, ces start-up doivent aller chercher en Asie ou aux États-Unis des fonds pour continuer de croître. » Yahoo ! convoite le français Dailymotion

Si Dailymotion passait sous contrôle de Yahoo!, il suivrait une voie empruntée par la plupart des grands succès européens d'Internet. Avant lui, Kelkoo, Skype, Spotify, PriceMinister ou Deezer se sont fait racheter partiellement ou en totalité par des groupes ou des fonds d'investissement étrangers.

Arrivées à maturité dans leur pays d'origine, ces start-up ont dû sortir de leurs frontières pour continuer de croître. Le suédois Spotify, qui s'est lancé en 2011 aux États-Unis, a multiplié par six le nombre de ses abonnés payants. Sa dernière levée de fonds, de 100 millions de dollars, a été alimentée par la banque d'affaires américaine Goldman Sachs et par Coca-Cola. Le développement en Asie du spécialiste fra...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant