Les pensées positives bonnes pour la santé

le
0
La réduction de mortalité liée à un bon moral viendrait d'une activité physique accrue chez les gens heureux.

Voltaire l'avait écrit en 1761: «Je me suis mis à être un peu gai parce que cela est bon pour la santé.» Et si l'effet du moral sur la santé, effectivement remarqué dans de nombreuses études, ne venait pas de la tête mais du corps? C'est en tout cas ce que suppose une étude publiée dans la revue internationale Circulation . Les auteurs ont fait remplir en 2005 un questionnaire sur leur humeur à 607 patients qui transitaient à l'hôpital de Holbaek, au Danemark, en raison d'une maladie cardio-vasculaire. Cinq ans plus tard, il y avait une réduction de la mortalité de 42 % dans le groupe de ceux qui affichaient le meilleur moral au départ. En valeur absolue, on comptait 10 % de décès dans ce groupe contre 16,5 % dans l'autre.

Qu'est-ce qu'avoir bon moral? Un cocktail de pensées positives telles que la joie, l'enthousiasme, le bonheur, la sa...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant