Les peintures volées à Zurich en 2008 retrouvées

le
0
Les peintures volées à Zurich en 2008 retrouvées
Les peintures volées à Zurich en 2008 retrouvées

ZURICH (Reuters) - Un tableau de Degas dérobé lors d'un vol spectaculaire à Zurich en 2008 a été restitué à ses propriétaires, a dit vendredi le ministère public du Canton de Zurich.

Cette pièce, réalisée en 1871 et intitulée "Ludovic Lepic et ses filles", avait été récupérée par ses propriétaires, la collection E.G. Bührle, il y a plusieurs mois mais l'information avait été gardée secrète afin de ne pas compromettre l'enquête.

Les polices suisse et serbe recherchaient encore la toile de Paul Cézanne, le "Garçon au gilet rouge, dans le cadre d'une opération baptisée "Europe Prsluk" (Europe Gilet).

Estimée à 10 millions de francs suisses, l'oeuvre de Degas a cependant été endommagée sur les côtés.

"Les voleurs ont essayé de couper la toile pour l'enlever du cadre sur lequel elle était montée. Heureusement, alors que ce processus était en cours, quelqu'un est intervenu et les a stoppés", a indiqué Lukas Gloor, le directeur de la collection E.G. Bürhle, lors d'une conférence de presse qui s'est tenue à Zurich sous surveillance policière renforcée.

Les voleurs ont alors enlevé un à un les clous sur le restant de la toile, ce qui a permis de protéger les marges du tableau, a-t-il ajouté.

Lukas Gloor n'a pas dit quand il avait authentifié la toile de Degas dans la mesure où l'enquête n'est pas close, mais a précisé à Reuters qu'il avait été très inquiet pour la toile de Cézanne lorsqu'il avait constaté l'étendue des dégâts.

"Fort heureusement, le Cézanne est en bien meilleure condition que le Degas", a-t-il dit en marge de la conférence de presse. "Dans le coin gauche, une partie des pigments de la taille d'une pièce de 50 cents sont partis, mais c'est à peu près tout ce qui est arrivé à cette toile", a-t-il poursuivi, indiquant que les oeuvres allaient être restaurées.

Le "Garçon au gilet rouge" de Cézanne, l'oeuvre la plus chère parmi les quatre toiles volées, a été retrouvé en Serbie au milieu du mois d'avril.

Estimée à 100 millions de francs suisses, le tableau était dissimulé dans la tapisserie à l'intérieur du toit d'une voiture lorsque les autorités serbes ont intercepté les malfrats.

En février 2008, trois hommes armés et cagoulés avaient fait irruption en plein jour dans le musée et en étaient ressortis dix minutes plus tard avec quatre toiles de maître.

Les deux premières pièces, un Monet et un Van Gogh, avaient été retrouvées la semaine suivante dans une voiture garée sur le parking d'une clinique psychiatrique à Zurich.

"Par le biais d'une piste découverte dans le véhicule de fuite, les enquêtes ont permis d'établir un lien à une personne en Serbie qui avait déjà été l'auteur de délits commis en Suisse", a dit le ministère public du canton de Zurich dans un communiqué.

Les polices suisse et serbe avaient lancé une vaste opération qui avait impliqué jusqu'à 30 agents de six pays, mobilisant un réseau entier d'agents infiltrés.

Les auteurs présumés, un Macédonien et trois ressortissants serbes, ont été arrêtés et placés en détention préventive.

Nathalie Olof-Ors, édité par Pascal Schmuck et Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant