Les pêcheurs de civelles dans l'estuaire de la Loire

le
4

"Il y a 40 ans, mon père pêchait 250 kg de civelles par jour. Aujourd'hui, on les compte": comme chaque nuit d'hiver, Benjamin Colliot, pêcheur de jeunes anguilles dans l'estuaire de la Loire, part à la traque de cet "or blanc" à l'avenir incertain. Durée: 01:34

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pdecour1 le vendredi 20 mar 2015 à 13:11

    A quand l'interdiction totale? Quand il n'y en aura plus.

  • Spartaku le vendredi 20 mar 2015 à 12:56

    "Il y a 40 ans, mon père pêchait 250 kg de civelles par jour. Aujourd'hui, on les compte": ........ Hého Benjamin ça ne t'interpelle pas ça ? Et si tu arrêtais d'en pécher peut-être que dans quelques années il y en aurait plus ... Non ?

  • ccambrai le vendredi 20 mar 2015 à 12:52

    C'est l'exemple type d'une génération imbécile qui a massacré un patrimoine, une race.C'est l'exemple type d'un fils qui n'a rien compris et continue à pecher comme un viandard.Merci.Merci. Et surtout n'oubliez pas d'accuser la pollution, et l'environnement. C'est pratique.

  • M8609467 le vendredi 20 mar 2015 à 12:43

    a force de pécher les civettes plus d'anguilles pour faire des civettes