Les pêcheurs bénéficient des aires marines protégées

le
0
Les océans sont la nouvelle conquête de l'homme et la pression sur la ressource halieutique ne cesse de s'accroître.

Tandis que la prédation en mer se poursuit, une récente étude publiée dans la revue Current Biology montre toutefois qu'il n'est pas interdit d'être optimiste. Elle apporte en effet la preuve que les aires marines protégées, contre lesquelles s'élèvent certaines compagnies de pêche, permettent non seulement la survie des poissons localement mais renflouent également les populations des zones de pêche alentour.

Cela fait des années que le débat fait rage à ce sujet. Les aires marines jouent-elles leur rôle de protecteur d'un stock de reproducteurs pour une part des poissons qui évoluent hors zone? «Dans la mesure où les poissons pondent des œufs, il est très difficile de suivre les larves qui sont emportées par les colonnes d'eau», explique Serge Planes, chercheur du CNRS à l'école pratique des hautes études et l'un des auteurs de l'étude.

«Nous avons donc effectué des prélèvements ADN sur des poissons côtiers adultes évoluant dans une aire marine prot

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant