Les pays producteurs contestent la remise en question de l?huile de palme comme énergie renouvelable

le
0
(Commodesk) La Malaisie et l'Indonésie, les deux principaux pays producteurs d'huile de palme, contestent les conclusions données en janvier dernier par les Etats-Unis sur le biodiesel à base d'huile de palme. L'Agence de protection de l'environnement (EPA) avait conclu que le biodiesel produit à partir d'huile de palme ne permettait une réduction des émissions de gaz à effet de serre que de 17%, inférieure au taux minimum de 20% pour obtenir la qualification d'énergie renouvelable. Les pays producteurs mettent en avant d'autres études dont les conclusions font état de réductions de 38 à 60%. En février dernier, l'EPA avait repoussé au 28 mars la date limite avant de donner sa décision finale sur l'autorisation d'utiliser de l'huile de palme par les fabricants américains de biodiesel, afin de laisser aux pays producteurs et industriels le temps de fournir leurs arguments. Les Etats-Unis sont le cinquième client pour les exportateurs d'huile de palme, après la Chine, l'Union européenne, le Pakistan et l'Inde. Les pays producteurs craignent que, si la décision de l'agence américaine était confirmée, elle ne soit par la suite suivie par d'autres pays. La production de biodiesel compte pour environ un cinquième de la demande mondiale d'huile de palme.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant