Les pays pauvres misent sur l'Asie et le Moyen-Orient

le
0
La croissance des pays les plus pauvres a ralenti en 2011, d'après l'ONU. L'émigration s'accélère vers les émergents.

Malgré la crise, les fonds envoyés dans leurs pays d'origine par les travailleurs migrants des 48 États les moins avancés du monde (PMA) ne cessent d'augmenter. De 3,5 milliards de dollars en 1990, ils sont passés à 27 milliards l'an dernier, note la Cnuced (Conférence des nations unies sur le commerce et le développement) dans un rapport rendu public lundi.

Ces fonds représentent désormais 4,4% du PIB (produit intérieur brut) de ces pays et pèsent pratiquement deux fois plus que les investissements directs enregistrés en 2011.

Au total, souligne l'organisme, le nombre des migrants ayant quitté les 48 pays les moins avancés du monde, est passé de 19 millions de personnes en 2000 à 27,5 millions en 2010, soit 3,3% de leur population globale. Et 80% d'entre eux partent dans des pays en voie de développement, essentiellement en Asie du...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant