Les pays pauvres exportent leurs modes de vie en Europe et aux USA

le
0
Crédits innovants, conception des produits plus économique, les pays en développement et émergents nous proposent des styles de vie, certes moins coûteux, mais souvent plus simples et astucieux.

Les cigales sont devenues fourmis aux États-Unis. Et non seulement les Américains répugnent à s'endetter, mais il leur arrive de payer leurs achats à l'avance. Au royaume du «credit revolving», où chaque détenteur de carte de crédit supporte en moyenne une dette de 7.000 dollars vis-à-vis de sa banque, les «cartes prépayées» ont le vent en poupe. Distribués par des entreprises, des administrations ou à titre de cadeau par un proche, ces moyens de paiement sont le strict opposé des cartes de crédit. Le consommateur dispose par avance des sommes qui lui permettront de régler ses dépenses au lieu d'avoir à les rembourser à des taux prohibitifs avoisinant 20 %.

Daniel Gross, l'éditorialiste de Newsweek, reconnaît qu'on peut y voir «un signe de régression». Les cartes prépayées étaient l'apanage des pays d'Amérique latine et d'Afrique subsaharienne, qui compensent ainsi les insuffisances de leurs systèmes bancaires. Il considère aussi qu'il s'agit

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant