Les pays du G20 ne sont pas suffisamment ouverts

le
0
Devant l'OMC, les entreprises dénoncent les risques d'un retour au protectionnisme.

L'occasion était trop belle pour la laisser passer. La Chambre de commerce internationale, qui représente plusieurs centaines de milliers d'entreprises dans plus de 120 pays, a profité de l'ouverture, vendredi, de la huitième conférence ministérielle de l'OMC (Organisation mondiale du commerce) à Genève pour publier son premier «indice d'ouverture des marchés». Il est sans appel. Les pays du G20, qui représentent 90 % du PIB (produit intérieur brut) mondial «sont à la traîne».

Ironie du sort, les membres de l'OMC avaient conclu la veille un accord sur l'ouverture des marchés publics dans les biens et les services, ainsi que dans les infrastructures, laissant espérer 100 milliards d'euros de contrats supplémentaires. Accord salué tant par le commissaire européen Michel Barnier que par le secrétaire d'État français au Commerce extérieur Pierre Lellouche, qui se «réjouit que le Japon ait décidé de s'engager à ouvrir aux fournisseurs de l'Union europ

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant