Les Pays-Bas rappellent 11 tonnes de viande de cheval française

le
0
RAPPEL DE ONZE TONNES DE VIANDE DE CHEVAL FRANÇAISE AUX PAYS-BAS
RAPPEL DE ONZE TONNES DE VIANDE DE CHEVAL FRANÇAISE AUX PAYS-BAS

AMSTERDAM (Reuters) - Les autorités sanitaires des Pays-Bas ont ordonné à cinq entreprises néerlandaises de rappeler 11 tonnes de viande de cheval d'origine française mal étiquetée et transformée sur le sol néerlandais, a annoncé mardi le ministère des Affaires économiques.

La viande incriminée a été livrée via la Belgique entre janvier et octobre de l'an dernier et elle a sans doute déjà été consommée, reconnaît-il cependant.

La viande a été étiquetée comme du boeuf et n'aurait pas dû être autorisée, explique-t-il dans une lettre au parlement.

En France, dix personnes ont été mises en examen le mois dernier dans l'enquête sur la mise sur le marché alimentaire de viande de cheval impropre à la consommation, issue d'animaux utilisés pour des essais pharmaceutiques.

Le gouvernement néerlandais explique que le rappel a été décidé fin décembre après la réception d'une notification du système d'alerte rapide pour les denrées alimentaires et les aliments pour animaux (RASFF) de la Commission européenne. Il ne précise pas les motifs expliquant le délai entre cette alerte et l'annonce du rappel.

Les autorités sanitaires néerlandaises s'efforcent de retrouver la trace de la viande incriminée et elles ont "pris contact avec les entreprises concernées et demandé qu'elles retirent la viande du marché", expliquent-elles.

"Elles vont demander que leurs clients retirent les produits des magasins si c'est possible", poursuit le communiqué.

Anthony Deutsch,; Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant