Les Pays-Bas jugés responsables de plus de 300 morts à Srebrenica

le
1
Les Pays-Bas jugés responsables de plus de 300 morts à Srebrenica
Les Pays-Bas jugés responsables de plus de 300 morts à Srebrenica

Une décision bien plus lourde de conséquences qu'il n'y parait. Le tribunal de La Haye a estimé mercredi que l'Etat néerlandais était civilement responsable de la mort de plus de 300 Bosniaques, massacrés par les Serbes à Srebrenica en 1995 après avoir été évacués d'une base militaire néerlandaise où ils s'étaient réfugiés. C'est la deuxième fois en un an que les Pays-Bas eux-mêmes sont tenus pour responsables des actes de soldats opérant pourtant sous mandat de l'ONU, qui bénéficie d'une immunité statutaire. Un précédent qui devrait impacter les futures missions de l'Onu.

300 bosniaques livrés à l'horreur

Petit retour en arrière. Nous sommes à la mi-juillet 1995 et cela fait déjà plusieurs jours que les forces serbes de Bosnie menées par le général Ratko Mladic ont pris d'assaut l'enclave de Srebrenica, alors placée sous la protection de l'Onu. Faiblement armés et peu nombreux, les Casques bleus néerlandais du bataillon «Dutchbat» ne peuvent pas résister et se réfugient dans leur base militaire, dans la ville voisine de Potocari, avec environ 5000 musulmans des villages environnants, principalement des femmes. A l'extérieur, les troupes de Mladic perpétuent le pire massacre en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale, avec près de 8000 victimes en quelques jours.

Dans l'après-midi du 13 juillet 1995, les soldats néerlandais évacuent de ce refuge 300 Bosniaques, et signent ainsi leur arrêt de mort. 

«Le Dutchbat n'aurait pas dû laisser partir les hommes de leurs bâtiments», selon la juge Larissa Elwin : «Ils auraient dû tenir compte de la possibilité que ces hommes seraient victimes de génocide».«Si le Dutchbat avait permis à ces hommes de rester sur place, ils seraient restés en vie», a-t-elle ajouté ce mercredi.

L'Etat néerlandais n'est pas responsable de la chute de l'enclave

Le gouvernement néerlandais, qui avait déjà été jugé responsable en septembre dernier de la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le mercredi 16 juil 2014 à 17:12

    Et si l'on décidait de ne plus s'occuper des affaires qui ne nous concerne pas, ce serait trop simple ??? Qu'est que l'ONU, la France et les Pays bas sont allés fou.tre dans le merdier yougoslave ?????????????? Comme la France en Afrique......