Les Pays-Bas fêtent leur nouveau roi, Willem-Alexander

le
1
WILLEM-ALEXANDER SUCCÈDE À SA MÈRE BEATRIX SUR LE TRÔNE D?ORANGE
WILLEM-ALEXANDER SUCCÈDE À SA MÈRE BEATRIX SUR LE TRÔNE D?ORANGE

par Gilbert Kreijger et Thomas Escritt

AMSTERDAM (Reuters) - Willem-Alexander est devenu mardi le premier roi des Pays-Bas depuis 1890 en succédant à sa mère Beatrix, qui lui transmet en abdiquant un trône très populaire même s'il est pratiquement privé de tout pouvoir politique.

Lors de la cérémonie d'investiture dans la Nieuwe Kerk, une église gothique construite il y a six siècles, le nouveau souverain, âgé de 46 ans, a juré de respecter la Constitution néerlandaise et souligné la nécessaire unité du pays en période de crise économique.

"Je prends mes fonctions au moment où beaucoup, dans le royaume, se sentent vulnérables ou incertains. Vulnérables dans leur emploi ou leur santé, incertains pour leurs revenus ou leur environnement immédiat", a-t-il dit devant quelque 2.000 invités parmi lesquels figuraient plusieurs couples princiers étrangers.

"Nous ne pouvons plus considérer comme acquis le fait que nos enfants vivront mieux que leurs parents (...) Notre force ne réside donc pas dans l'isolement mais dans la coopération."

Les cérémonies officielles avaient débuté dans la matinée avec la signature de l'acte d'abdication de la reine Beatrix, après trente-trois ans de règne.

Cette dernière, qui reprend le titre de princesse, a ensuite présenté le nouveau couple royal à la foule au balcon du Palais royal d'Amsterdam.

Willem-Alexander, spécialiste de la gestion de l'eau, pourrait s'efforcer de donner une image moins formelle à la monarchie néerlandaise et son épouse Maxima, une ancienne banquière d'origine argentine très populaire aux Pays-Bas, devrait l'y aider.

Le 30 avril, Journée de la reine, est chaque année une journée de fête dans tout le pays. Cette année, les festivités ont débuté dès lundi soir dans certaines villes du royaume.

Agée de 75 ans, Beatrix avait annoncé en janvier sa volonté d'abdiquer, comme sa mère et sa grand-mère avant elle.

FESTIVITÉS SUR FOND DE CRISE

Les rues d'Amsterdam ont été parées d'orange et de drapeaux néerlandais à l'approche de l'évènement, pour lequel étaient attendues plus d'un million de personnes dans une atmosphère de carnaval, avec groupes de musique et DJ pour animer la fête.

Le Premier ministre, Mark Rutte, avait déclaré ce week-end que les festivités permettraient aux Néerlandais de se changer les idées alors que le pays est en récession et que le chômage ne cesse de progresser. Le gouvernement s'est engagé à limiter le coût des cérémonies à environ 12 millions d'euros, hors dépenses liées à la sécurité.

"J'ai été agréablement surpris par le nouveau roi, il semble dire exactement ce qu'on s'attend à ce qu'il dise", a déclaré Alexander van Merchem, un étudiant venu dans la Nieuwe Kerk pour assister à la sortie de la cérémonie de prestation de serment.

Le nouveau souverain n'a pas été couronné à proprement parler mais la couronne royale était exposée à côté de lui avec d'autres joyaux de la couronne. Il portait en revanche un manteau royal décoré de lions d'argent qui n'avait plus été utilisé pour une cérémonie depuis 1815.

Parmi les invités figuraient le prince Charles d'Angleterre et son épouse Camilla ainsi que le couple princier japonais.

La famille royale néerlandaise est très populaire aux Pays-Bas et même de plus en plus, puisque 78% des Néerlandais se disent favorables à la monarchie, une cote en hausse de quatre points sur un an selon un sondage Ipsos.

Mais elle a perdu l'essentiel de son influence politique et ne nomme même plus le médiateur chargé de mener les discussions en vue de former un gouvernement de coalition.

Marc Angrand pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bilit13 le mardi 30 avr 2013 à 12:52

    Zéro drapeau magrhebin lors de la passation...ça laisse rêveur.