Les patrouilles plus visibles sur le terrain

le
0
Grâce au redéploiement des agents en uniforme, le nombre des rondes a bondi de 19,3 %.

Multiplier les rondes sur le terrain au moment même où les effectifs de la police restent corsetés en période de disette budgétaire... Claude Guéant est sur le point de réussir ce qui a longtemps ressemblé à la quadrature du cercle. À une gageure sur laquelle ont trébuché nombre de ses prédécesseurs. Soucieux d'insuffler un «climat de sécurité» à travers le territoire, le ministre de l'Intérieur observe que «la sécurité, ce n'est pas seulement arrêter les délinquants, c'est aussi faire en sorte que la population se sente véritablement en confiance et en sûreté dans son environnement quotidien».

En clair, le repli régulier de la délinquance générale depuis bientôt neuf ans n'endigue en rien le sentiment d'insécurité qui étreint nombre de Français. «C'est de la visibilité de l'action de la police que naît la tranquillité de nos concitoyens», insistait vendredi Claude Guéant en révélant le premier bilan de ses «patrouilleurs», agents d'u

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant